Les articles

Si l’on devait mourir demain…

Vous allez me dire, pour une page qui s’appelle BoNHEUR, ce n’est pas un sujet très réjouissant 😉 La plupart d’entre nous n’a pas envie de se poser cette question, car la mort est souvent associée à la douleur, à la perte. Nous avons envie de nous dire que nous avons de longues années devant nous.

Et bien je suis persuadée que méditer sur cette question peut-être très positif !

Lisez-donc « Le jour où j’ai appris à vivre », livre de Laurent Gounelle, ou penchez-vous sur les méditations bouddhistes sur la mort par exemple. Vous y trouverez de très belles choses, de grandes sources de bonheur…
Nombre de chansons et de films ont surfé sur le sujet, mais y avez-vous vraiment réfléchi ?
Parce qu’en réalité OUI, nous pouvons mourir demain… un accident, un arrêt cardiaque, que sais-je ?
Il ne s’agit pas de baisser les bras, de tout lâcher et de se dire qu’il est inutile de se donner du mal ou de penser à long terme, parce que vous n’allez peut être pas mourir demain 😉
Mais si vous saviez qu’il vous reste une journée à vivre, comment voudriez-vous la passer ? Avec qui ?
♥ Au boulot, parce que vous vous y sentez bien ?
♥ Dans la maison de votre enfance, où vous vous sentiez si bien ?
♥ Avec vos proches ou votre meilleur ami ?
♥ Au contact de la nature ?
♥ Blotti(e) sous une couette au coin du feu ?
♥ Scotché à notre téléphone ou notre console ?
♥ Dans un hamac au bord de l’eau avec votre moitié ?
Prenez le temps d’y penser vraiment. Qu’est ce qui vous rendrait vraiment heureux ? quelles sont les choses et les personnes les plus importantes pour vous ?
Avez-vous la vie que vous voulez ? Le métier que vous souhaitiez ? Le mode de vie qui vous convient ?
Toutes ces choses que l’ont commence ‘pour un temps’, ‘en attendant’, que l’on changera quand il fera meilleur, ou quand on aura plus d’argent, un bon mari… depuis combien de temps sont-elles installées ?
Nous avons tendance, dans notre société, à penser que nous avons du temps devant nous. D’ailleurs, cela nous rassure de le penser. Et nous remettons ainsi au lendemain, ou au week-end, le coup de fil à mamie, la balade avec le chien, le bon moment avec Adrienne ou Thomas…
Et puis, si on n’a pas le temps, c’est pas grave, on verra la semaine prochaine…
Ou pas.
Alors, puisqu’il est réellement possible que nous mourions demain, profitons de chaque instant comme s’il était le dernier,
à 100 %
Sans nous laisser distraire par le téléphone, le rapport qui nous attend lundi.
Ne remettons plus à plus tard les choses vraiment importantes….

Soyons heureux MAinTeNAnT !!!

1 réflexion au sujet de “Si l’on devait mourir demain…”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.