Non classé

Qu’est-ce que l’intelligence émotionnelle ?

… et en quoi l’intelligence émotionnelle peut-elle m’aider ?

L’éducation et la société nous ont souvent conduits à masquer nos émotions. Nous avons peur de montrer notre sensibilité aux autres. Nous croyons notamment que l’autre va penser que nous sommes faibles ou qu’il va profiter de nous. La réalité est pourtant tout autre. En exprimant nos émotions, nous créons une connexion authentique avec l’autre.

Les émotions sont utiles et c’est l’intelligence émotionnelle qui va nous permettre de les utiliser finement pour en tirer le positif.

#Comment s’expriment nos émotions ?

Nos émotions utilisent plusieurs canaux pour s’exprimer :

  • Les expressions faciales, posturales, une modulation du ton de la voix
  • Des comportements spécifiques
  • Des pensées particulières en fonction de l’émotion
  • Ou encore des réactions physiologiques- Notre corps déclenche des réactions qui sous-tendent l’action

L’émotion est un processus, issu de la rencontre avec une situation donnée.

intelligence émotionnelleUne émotion ne nait pas comme ça, de rien. Elle est provoquée par l’interaction avec notre contexte. S’il ne se passe rien, si tout se passe exactement comme prévu, il n’y a pas d’émotion particulière. Le processus de l’émotion est donc le suivant : L’attention particulière portée à une situation donnée entraine une évaluation par notre cerveau. Ce dernier déclenche alors un mode de réponse : l’émotion.

Quelques points important pour mieux comprendre :

– L’émotion est en-dehors du contrôle volontaire. On ne peut pas décider de ne pas ressentir une émotion. On peut décider comment « gérer » cette sensation mais non l’empêcher d’arriver. L’émotion nait donc spontanément de la confrontation – réelle ou imaginaire – avec une situation qui ne se déroule pas tout à fait comme prévu.

– Les émotions peuvent être perçues par les biais visuel, auditif, olfactif, et les processus sensoriels physiologiques. C’est l’interprétation cognitive et l’évaluation de ces informations qui attribuent une valeur émotionnelle à un évènement. Notre réponse émotionnelle est donc fortement liée à notre environnement, notre culture, nos expériences. Un même évènement n’entrainera pas la même réponse émotionnelle chez chacun de nous. Notre nature et notre tempérament entrent également en ligne de compte. Ainsi, une personne hypersensible n’aura pas le même type de réaction qu’une personne dotée d’une sensibilité modérée.

Chaque émotion est une adaptation à cette situation. Les émotions sont ainsi des guides pour l’épanouissement personnel et collectif.

Peur, joie, surprise, tristesse, colère et dégoût sont considérés comme les six émotions fondamentales. Chacune de ces émotions à un rôle à jouer.

  • La peur, par exemple, apparaît lorsqu’un imprévu surgit. C’est une émotion d’anticipation. Elle nous avertit d’un danger potentiel et envoie un signal au corps, qui déclenche la sécrétion d’adrénaline. Les réflexes deviennent plus vifs, les muscles sont plus tendus et le corps est moins sensible à la douleur.
  • La colère est un signal d’alarme. Elle indique une limite à ne pas dépasser et une demande de changement
  • La joie exprime une satisfaction qui se caractérise par un sentiment de plénitude.
  • La tristesse est l’émotion de la perte de quelque chose ou quelqu’un auquel nous étions attachés. Les larmes contiennent notamment une hormone – la prolactine, ayant un effet antalgique et relaxant. Ne vous en privez donc pas !

En savoir plus sur le sens de nos émotions

Cette réponse émotionnelle peut cependant avoir des conséquences positives ou négatives : protection, prudence, sidération… Il est donc nécessaire d’apprendre à les apprivoiser.

#L’intelligence émotionnelle

L’intelligence émotionnelle est la capacité d’une personne à mobiliser ses compétences, ses aptitudes, ses connaissances pour faire face efficacement aux pressions de son environnement. Il s’agit donc d’utiliser ses émotions dans leurs conséquences positives, dans un but constructif et positif afin d’interagir de manière harmonieuse avec les autres.

EN quoi cela peut-il aider ?

  • Apprendre l’art de jongler avec les émotions vous aidera à affronter les épreuves de l’existence, à vous adapter, agir en accord avec vos désirs, entretenir des relations positives…
  • Vous serez plus justes dans vos choix, mais également dans vos relations, qui seront plus authentiques.
  • Vous apprendrez à naviguer dans une société toujours plus complexe

L’intelligence émotionnelle consiste donc à identifier ses émotions, les accueillir et les mettre en mots, les comprendre et les apprivoiser. Il devient alors possible d’en faire des alliées. Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises émotions. Nous l’avons vu, elles ont toutes une raison d’être. Renier ses émotions négatives, c’est renier une partie de soi qui a besoin de s’exprimer, qui a quelque chose à dire.

Pour y parvenir, il est essentiel d’avoir conscience de ce qui se passe en soi et de mieux se connaître.

woman-2944070_960_720

#Zoom sur la conscience de soi

L’éducation et la société nous ont souvent conduites à cacher nos émotions pour être plus conformes à ce qui est attendu. Nous portons ainsi des masques qui nous empêchent d’être nous-mêmes. Parfois même, nous avons si bien intégré ce masque que nous ne savons plus nous-même qui nous sommes.

La conscience de soi est la capacité à s’observer avec un maximum d’objectivité et nécessite d’être connecté à ses ressentis. Elle permet de développer son intelligence émotionnelle et cheminer vers plus de bien-être.

En portant d’avantage attention à vos pensées, vos émotions, vos comportements, vous percevrez mieux qui vous êtes.

Pour cela, il est essentiel d’être bienveillant envers vous-même. La conscience de soi n’implique aucun jugement vis-à-vis de soi, mais une simple prise de conscience de qui l’on est. Nous avons tous des qualités et des défauts, car nous sommes des êtres humains avant tout. Repérer et accepter nos défauts nous permet d’y travailler pour qu’ils cessent de nous entraver. Pour d’autres, reconnaitre ses qualité est loin d’être simple. C’est pourtant ainsi que l’on devient plus conscient de soi et que l’on augmente l’estime de soi.

Ainsi, la conscience de soi permet de :

  • Mieux connaître ses émotions
  • Connaître ses qualités et ses défauts
  • Repérer ses limites
  • Prendre du recul face aux situations difficiles
  • Agir et non pas réagir

apprivoiser ses émotions

#Concrètement, à quoi me servira de développer mon intelligence émotionnelle ?

1- Identifier et comprendre ses émotions :

  • Les accueillir pour les mettre en mot
  • Identifier les déclencheurs, les portes d’entrée pour définir nos émotions

Les émotions sources sont parfois différentes des émotions affichées. Par exemple une colère exprimée peut en réalité venir de la peur. Il est donc important de les resituer dans leur contexte et dans leur processus.

2- Comprendre ce que nos émotions nous disent de nos besoins et de ce qu’il se passe pour nous

Nos émotions ne sont ni mauvaises ni bonnes. Elles sont juste utiles. Elles représentent une information, qui nous est délivrée par notre cerveau reptilien. La seule fonction de cette partie, la plus ancienne de notre cerveau, est de nous prévenir d’un danger. Un danger qui touche à nos trois besoins existentiels : sécurité, identité et quête de sens.

3- Apprivoiser ses émotions

  • Activer différentes types d’émotions,
  • Agir sur leur durée et leur intensité
  • Apprendre à les « réguler » à tout moment

Nos émotions évoluent et peuvent croître en intensité si nous n’apprenons pas à les accueillir et les apprivoiser. Or plus elles sont intenses moins nous pourrons prendre la main.

Il est possible de les réguler finement à différent niveaux de leur processus :  Agir sur la source, sur l’attention que nous portons à une situation donnée ( porter son attention sur les aspects négatifs ou sur autres choses), sur l’évaluation – mon interprétation de la situation ( positiver, relativiser), sur la réponse (manifestation de l’émotion)…

4- Utiliser les émotions, en faire des alliées

  • Prendre conscience de ses besoins, des dangers potentiels de l’environnement et se protéger pour grandir en sécurité et en confiance
  • Activer et utiliser consciemment nos émotions pour faciliter nos activités
  • S’engager délibérément dans des actions en accord avec mon état émotionnel. Ainsi, par exemple, la colère focalise notre énergie et il est possible de l’utiliser en réorganisant notre agenda pour profiter de cette énergie.

 #Envie d’aller plus loin ?

developper son intelligence émotionnelle

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.