Non classé

La charte éthique et déontologique de l’accompagnement de Lilybulle

L’éthique et la déontologie sont les fondements d’un accompagnement sécurisant…

  1. Le coach ne doit jamais abuser de sa position
  2. Il doit l’honnêteté à son client
  3. Un coach peut avoir un fort impact mais seulement si le client s’implique: faire croire au client que le coaching va le faire évoluer sans effort c’est l’induire en erreur.
  4. La confidentialité est essentielle et le coach l’assure par tous les moyens (sauf en cas de données utiles à la justice types meurtres, abus…)
  5. Le but du coach est toujours de faire en sorte que son client se passe de lui le plus vite possible. Le but final du coaching est donc l’indépendance du client.
  6. Il délimite en amont du projet de coaching les bornes financières (nombre de séances…) de l’accompagnement. Cependant, il peut les remodeler d’un commun accord avec le client au cours de l’accompagnement.
  7. Le coach devra toujours affûter ses compétences et sa maîtrise des outils qu’il évoque. Le coaching en lui même est un chemin sur lequel nous avançons.
  8. En cas de conflits d’intérêts ou de conflit tout court, le coach met fin à la relation de coaching le plus harmonieusement possible et ne laisse pas le client livré à lui-même.
  9. L’action du coaching doit être profitable sur le long terme et non un simple « coup de boost ».
  10. Le coach peut et doit refuser les clients avec lesquels il existe une trop forte proximité ou qu’il ne peut pas accompagner pour d’autres raisons.
  11. Il doit bénéficier de la supervision du tiers compétent
  12. Attention : Le coach n’est pas médecin, il ne peut se substituer à un suivi ou un traitement par un spécialiste et ne peut donner aucun conseil d’ordre médical.

Je m’attache toujours à respecter ces règles et l’éthique qui encadrent la profession.

éthique de l'accompagnement

En plus de cela, je veux surtout mettre l’accent sur la bienveillance, car c’est un maître mot. Bienveillance de ma part bien entendu, mais je vous inviterai aussi à cultiver une très grande bienveillance à l’égard de vous-même. Car je ne pourrai pas vous accompagner dans un travail en force.

Nous commencerons par apprendre à lâcher prise. Accepter de comprendre qui nous sommes, ce qui nous fonde, nos forces mais également nos faiblesses.

Des forces, nous en avons tous beaucoup, et je vais vous accompagner pour les trouver, les accepter et les développer. Mais aucun de nous n’est exempt de faiblesses. Et s’il ne sert à rien de s’y enfermer, nous devons également prendre le temps de les regarder. Car je ne veux pas vous proposer un accompagnement « standardisé », qui serait source de frustration ou d’échec. L’essentiel est de s’adapter à chacun d’entre vous. Nous construirons un escalier à gravir qui soit à votre hauteur, que nous réajusterons au plus près de votre évolution et de vos progrès.

Peu importe qui nous sommes, ce que nous pouvons ou ne pouvons pas faire, nous avons tous un chemin pour parvenir à la sérénité et au bien-être. Et Vous êtes les acteurs de ce cheminement. Vous seuls pouvez tracer votre voie. Prenez soin de vous. Apprenez à vous aimer et à vous pardonner les faux pas. Soyez bienveillants avec vous-mêmes, comme vous le seriez avec votre meilleur ami…

one-against-all-1744093_960_720.jpg

Le travail avec les groupes

une éthique du collectif

Dans le travail de groupe, l’esprit est le même. le cadre déontologique reste identique. J’y ajoute néanmoins l’éthique et les règles inhérentes au travail collectif.

1- Ce qui est dit dans le groupe reste dans le groupe. La règle de confidentialité est ainsi répartie entre tous les membres.

2- Je suis très attachée à la notion de bienveillance et je serai garante du respect de cette règle fondamentale. Aucun jugement de valeur ne sera accepté.

3- Chacun parle de ce qu’il vit et de ce qu’il ressent, et s’exprime en son seul nom.

4- La parole doit pouvoir circuler librement et chacun doit pourvoir trouver sa place.

5- Personne n’est contraint à parler. Vous n’êtes jamais obligé(e)s de répondre à une question.

6- Je suis garante du bon fonctionnement du groupe. Je dois donc être informée dans les meilleurs délais de toute difficulté.

Je me réserve le droit d’exclure du groupe toute personne ne respectant pas les règles préalablement posées. Par ailleurs, il peut s’avérer que le collectif ne soit finalement pas à un support adapté pour l’un des membres. Après en avoir échangé en toute bienveillance, il est possible que je préconise un arrêt du stage en cours.

éthique du travail en groupe

Avez-vous des questions ? N’hésitez pas à les poser !